Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ysbaelle Le Blog !

Ysbaelle Le Blog !

J'aime tester, bricoler, popoter, jardiner, rechercher des solutions sur le net, et partager !

Les huiles essentielles

 

Le mode d'emploi des huiles essentielle pour ne pas faire de bêtise. Avant toutes utilisations de cette matière, on doit en apprendre les principales particularités. Elles sont un outil formidable offert par mère nature et extrait par l'homme. 

mode d'emploi huile essentielle

1ère partie : Quelques généralités IMPORTANTES ! 
2é parties : Etude de comparaison sur plusieurs analyses biochimiques issue de différentes distilleries pour une seule HE (helichryse italicum) 
3é parties : Etude de comparaison sur les analyses biochimiques de plusieurs HE en AZ et Valnet
4é parties : Résumé !
5é partie : !!! DANGERS !!!

 

Il faut y aller doucement avec les HE, et encore plus quand on ne connait pas.
Je vous recommande avant de vous lancer dans l'utilisation des HE de vous informer un maximum sur le sujet, car c'est très très éfficace dans un sens comme dans l'autre.
Faite des recoupements dans toutes les infos que vous allez recueillir pour être sûr, ne vous contentez pas d'une seule source !. C'est une science qui a le vent en poupe en ce moment donc vous avez de tout et de rien sur le terrain, même chez des pros tout n'est pas bon à prendre, toujours tout remettre en question, et vous faire votre propre idée.  C'est une science passionnante qui en est à ces tout débuts, donc attention on ne sait pas tout.
Faite très attention aux contre-indications, et aux dangerosités de certains composants, lisez bien, suivez les bien !!!
Attention aux recettes que vous trouverez dans les bouquins où autres car elles sont très souvent très dosées, et surtout celles d'aromathérapeutes, il les ont testé c'est déjà ça mais dans leur contexte. Ils connaissent tellement bien les HE, que pour eux elles ne sont plus dangereuses, car ils savent comment et lesquelles utiliser, et c'est là que pour nous amateur cela peut devenir très vite dangereux. 

1ère partie 

*** LE DOSAGE : en externe ! (mélangé à de l'huile végétale vierge bio la plupart du temps.)

ATTENTION pour celles qui rajoutent des HE dans des crèmes toutes faites, voici une info que j'ai trouvé dans le livre de Fabienne Millet :
"Grâce à leur rôle de promoteur d'absorption, les HE augmentent le coefficient de pénétration des substances qui se trouvent dans le même support. Certaines multiplient jusqu'à 8 à 10 fois cette pénétration. Elles vont aussi entrainer ces substances dans la circulation générale. Il faut donc éviter d'associer des HE avec des supports non prévus à cet effet."

---> Non, on ne mets pas 1 goutte d'HE dans sa dose quotidienne de crème !!! vous rendez vous compte du % que ça fait tout les jours ?
Voici le recoupement des recommandations que j'ai lu de plusieurs aromathérapeutes.
Ces % sont pour un usage ponctuel (donc pour un usage régulier réduire de beaucoup le %)
- Action cosmétique : visage : 1% et c'est tout !, cuir chevelu/cheveux : 2%
- Utilisation nasale - auriculaire (pourtour) - vaginal (ovule où sur la peau en regard de l'organe) : 3%
-----> A partir de 3%, ça passe dans le système sanguin
- Système nerveux : 5%
- Circulation - cellulite : 7%
- Très local : muscles - tendons - articulations : 10%

--->>> Seul l'huile essentielle de lavande fine/vrai (lavandula augustifolia) peut être utilisé pure sur la peau !

1ml = 20 gtt. pour les codie-gouttes comme ceux de chez Pranarom
et 35 gtt. pour les codie-gouttes comme ceux de chez AromaZone
- 1c café = 5ml (environ)
- 1c dessert = 10ml (environ)
- 1c soupe = 15ml (environ)


EXEMPLE : pour vous aider
- Pour 30ml :
1% = 0,3ml = 6gtt. à 10gtt.
2% = 0,6ml = 12gtt. à 20gtt.
5% = 1,5ml = 30gtt. à 50gtt.
7% = 2,1ml = 40gtt. à 70gtt.
10% = 0,3ml = 60gtt. à 105gtt.
- Pour 50ml :
1% = 0,5ml = 10gtt. à 17gtt.
2% = 1ml = 20gtt. à 35gtt.
5% = 2,5ml = 50gtt. à 87gtt.
7% = 3,5ml = 70gtt. à 122gtt.
10% = 5ml = 100gtt. à 175gtt.
- Pour 100ml :
1% = 1ml = 20gtt. à 35gtt.
2% = 2ml = 40gtt. à 70gtt.
5% = 5ml = 100gtt. à 175gtt.
7% = 7ml = 140gtt. à 245gtt.
10% = 10ml = 200gtt. à 350gtt.
- Si vous mettez le même chiffre en gtt. et en poids, par exemple : 100gtt. pour 100ml, ça fait 3% à 5%

Le top du top si vous le pouvez, c'est d'avoir une balance précise à 0,01g

--->  Pour celles qui mettent 1gtt d'HE dans leur dose quotidienne de crème visage.
Voyons combien de % ça fait :
Si on par du principe qu'une creme de 50 ml dure 2 mois, ça fait 61 gtes en tout pour 50 ml.
Sachant que chez AZ 1 ml = 36 gtts
Ce qui équivaut à 3,38 % d'HE
Ce qui est énorme !!!
Et c'est pire avec les autres codigouttes des autres marques !
Donc ne suivez pas ce conseil de rajouter 1 gtt  d'HE dans votre dose de crème quotidienne.


En interne :
A prendre avec beaucoup, beaucoup de précaution et très ponctuellement (5 à 7 jours)
C'est aussi bien d'appliquer les HE mélanger avec de l'HV sur la peau en regard de l'organe concerné.
Sinon, si vraiment en interne vous voulez, surtout dans un support vous prendrez car brulez vous serez :
PURE :
- Sur un sucre (voir sur de la mie de pain)
- Sur un comprimé neutre : oui mais ça brule la zone buccale le temps que le comprimé fonde. Il faut changer souvent de place le comprimée le temps qu'il fonde (je me rappellerais toujours de ma goutte de thym ! c'est sûr le rhume n'est pas arrivée mais l'intérieur de ma bouche à mis un certain temps à se réparer, j'ai senti le thym toute la journée !).
- Les gélules toutes faites du commerce : C'est facile à emmener avec soi partout, à utiliser dans les urgences, mais faite attention car ça arrive direct dans l'estomac pure, donc prendre après manger.
DILUER (bien diluer !) :
- Dans du miel bio, c'est je trouve le meilleur support après la peau, le moins agressif pour la sphère digestive et la zone buccale.
- Dans une tisane : ça ne se dilue pas dans de l'eau, donc rajouter du dispersant (solubol), ça arrive moins pure dans la sphère digestive.
- Dans de l'huile végétale vierge bio : mais faut avoir envie d'avaler de l'huile.

*** LIVRES   Mes préférences za moi !

Déjà une précision, il y a l'école Anglaise où les HE ne sont utilisé que en externe, et il y a l'école Française où les HE sont aussi utilisé en interne.

Déjà en premier lieu, potassez les fiches que vous trouverez sur le site d'Aroma-Zone, elles sont très bien faite et très documenté, chose qui est rare chez les revendeurs du net ! Vous y trouverez aussi des recettes d'aromathérapeutes.

- L'Hydrolathérapie de Lydia Bosson : ça peut être un très bon début de commencer par les hydrolats avant les HE, pour se familiariser avec les produits issue de la distillation.
- Les livres de Daniel Festy : pour les débutants qui veulent commencer, je les trouve très bien fait, facile à lire et on s'y retrouve facilement dedans. Je vous laisse choisir, elle en a fait pleins, elle est très prolifique. Pharmacienne, elle vient de l'école Française de Daniel Baudoux. (Vous en trouverez dans les Nature et Decouverte)
- Les livres de Daniel Baudoux (aromathérapeute Belge) : Ils sont très bien fait et facile à lire, j'aime beaucoup, mais il faut quand même pour les aborder être initié déjà. 
- L'aromathéraphie de Monica Werner (aromathérapeute Allemande) : Language facile à lire, très bien traduit, mais pas facile après de retrouver une info, index mal fait, et ergonomie visuel pas facile pour s'y retrouver. 
Très bon livre technique pour ceux qui voudront en savoir plus sur les analyses chimiques.
Très bon moyen mnémotechnique pour s'y retrouver dans la chimie des HE.
Détail de chaque HE avec son histoire, son graphisme, ces % chimiques, ces propriétés sur le corps et sur le psychisme, ces effets secondaires.
Très bonne étude des HV, et notamment des propriétés oxydatif des HV.
Recettes qui sortent de l'ordinaire, j'avais pas encore vue ces synergies là.
- Le guide Marabout des huiles essentielles de Fabienne Millet :
Ce livre est incroyablement bien détaillé, c'est fou !!! et facile à lire, et très bien fait
Excellent chapitre sur les toxicités, le dosage, les HV, ...

- Jean-Pierre Willem "huile essentielles, médecine d'avenir" : j'ai pas aimé ! car j'ai relevé beaucoup d'erreurs importante concernant l'utilisation des HE, et d'autres infos dont je doute de la fiabilité. Et on a du mal à s'y retrouver, la présentation à l'intérieur n'est pas clair. Par contre ces recettes sont je pense très bien car il les a utilisé sur le terrain.

---- Les livres de Werner, Millet, Franchomme/Penoel, Dupont ... cette série là, il faut être plus expert pour les lire, c'est plus ardue je trouve.
 
*** Site internet : 
https://plante-essentielle.com/  super site, super complet, une vrai mine d'infos

2é partie

MES RECHERCHES : Etude de comparaison sur plusieurs analyses biochimiques issue de différentes distilleries pour une seule HE
 

Les infos à savoir d'une HE : 
- Le nom latin
- Le chémotype
- La partie de la plante distillé
- La date de distillation
- Le dluo (3 ans pour les agrumes et 5 ans pour le reste, en général, mais certaines peuvent aller plus loin elles sont comme le vin)
- Le pays de provenance
- La qualité du sol : conventionnel - sauvage (oui, mais en évitant la déforestation et les pesticides à côtés) - bio


J'ai pris comme exemple l'hélichryse italienne 
Dont les principaux constituants sont l'acétate de néryle et les italidiones, parmis 84 autres d'après Baudoux.

---> Comme référence je me base sur ce qui est écrit dans les livres et ça donne :
- Dans le bouquin de Fabienne Millet, c'est normalement l'acétate de néryle sup à 30% et italidione 10 à 15%
- Dans le bouquin de Daniel Baudoux, c'est normalement l'acétate de néryle 37% et italidione 10%
- Dans le bouquin de Monica Werner, c'est normalement l'acétate de néryle 45 à 70% et italidione 10 à 15%
- Dans le boudin de Jean-Pierre Willem, c'est normalement l'acétate de néryle 75% et italidione 15 à 20%
- Dans le bouquin de Franchomme - Penoel - Jollois, c'est normalement l'acétate de néryle 75% et italidione 10 à 20%

Donc déjà vous pouvez remarquer que les variantes peuvent être énormes

---> Maintenant qu'elles sont réellement les % dans les HE qui sont en vente
- Chez AZ : acétate de néryle 29% et italidione 8%
- Chez oils and herbs : acétate de néryle 33% et italidione 9%
- Chez Pranarom : acétate de néryle 30,34%, les italidione : 5,36%, alpha et gamma curcumène : 2,19 et 11,12%, et alpha-pinene : 15,89%, limonene : 2,11%, italicene : 2,86
entre autre sur 183 composants.
- Chez Valnet : acétate de néryle 8,52% et italidione 7,94%
- Chez Nature et Découverte : acétate de néryle 3,86% et italidione 7,45% (pas facile à comprendre au niveau des termes leur analyse)
- Chez Phytosun : acétate de néryle 3,3% (pour eux la norme serait entre 2 et 12%) et italidione ?% (n'apparait pas dans l'analyse)
- Chez Puressentielle : Ils ne communiquent pas leur analyses bio chimique, car je cite leur propos, pour raison de concurrence, seul les professionnels y ont droits !
- Florame : pas vérifié
- Sanoflore : pas vérifié

Bien sûr les % sont variables suivant les n° de lot, mais c'est pas non plus énorme, il y a quand même une constante chez un même laboratoire .
Je vous laisse tirer vos conclusions, voici les miennes :
- En magasins, c'est pas folichon, je ne m'attendais pas à ça, surtout de Valnet, est-ce qu'il y a vraiment un effet, on se demande en voyant les faibles %. La grande question est font-il ça pour éviter les accidents, c'est une piste, car nombre de gens font n'importe quoi et ça leur retomberait sur le dos, avec une loi à la clé pour interdire ensuite la vente en France des HE.
- Sur les 2 marchands du net, c'est une qualité qui est pas si mal en fin de compte, moyenne, et pour un prix abordable, quand on débute je trouve ça bien, car elles sont quand même actives.
- Il y a aussi des HE de qualité, le top du top, à acheter directement chez un bon distillateur (vous les trouverez dans les salons bio où sur le net), mais le prix est pas le même non plus. Elles sont beaucoup plus dangereuses aussi car % plus élevé, et oui attention !. 

Certains fournisseurs d'HE (notamment ceux que l'on trouve en para) ne communiquent pas les analyses biochimiques, sous prétexte que c'est réservé aux professionnels. 
Moi je dis que le grand public à aussi le droit de savoir ce qu'il utilise !

J'aurais pu prendre une autre HE en exemple pour faire cet excercice, mais c'est une HE cher et très très utilisé, une incontournable génial ! 
Je tiens à préciser que c'est pas parce qu' il y a ces résultats sur cette HE, que la comparaison est pareil
pour toutes les HE, ben oui, mais pour le savoir il faudrait faire ce même travail avec chacune.

3 é partie

MES RECHERCHES Etude de comparaison sur les analyses biochimiques de plusieurs HE entre AZ et Valnet

Cette fois se sera juste entre AZ et Valnet pour 4 HE

- Géranium rosat (Pelargonium Graveolens) : les 2 analyses se valent, pas de différence notoire
- Niaouli (Melaleuca quinquenervia) : les 2 analyses se valent, mais la Valnet est bio.
- Raventsara (Cinnamomum camphora) : chez AZ : 1,8-cinéole (51.67%) et chez Valnet : eucalyptol : 53,93% (c'est la même molécule). Sinon les 2 analyses se valent, mais la AZ est sauvage et la Valnet est bio.
- Sauge sclarée (Salvia sclarea) : les 2 analyses se valent, mais la AZ est on sait pas et la Valnet est bio.

Tout ça pour dire que la comparaison de l'hélichryse italicum n'est pas représentative de toutes les HE comme vous pouvez le voir. 
J'ai comparé les % de ces 4 HE avec celles indiqués dans le livre "L'aromathérapie exactement" de Franchomme/Jollois/Penoel, et je dois dire que les différences ne sont pas énormes !


4é partie

RESUME : Mais que ça vous empèche pas de lire les autres parties

Pour faire simple :
- Lire les contre-indications et dangerosités des HE, et les appliquer à la lettre, voir +
- Réduire fortement les % indiqués dans les recettes.
- Appliquer que sur la peau en regard de l'organe concerné
- Si vraiment besoin en interne, surtout très dilué, dans du miel, c'est préférable.
- Utiliser de façon ponctuelle, surtout pas d'HE tout les jours !

Excellent blog d'informations sur le sujet :
 
http://www.aromatherapie-huiles-essentielles.com/huile-essentielle-petit-rappel-des-precautions-emploi/


5é partie

DANGERS !!! :

!!! TRES TRES DANGEREUSES !!! ATTENTION !!!
Les HE à cétones sont dangereuses ! les chercheurs ne savent pas encore à quel point est leur dangerosités !

Il existes 2 sortent de cétones :
- monoterpéniques (bornéone où camphre, thuyjone...) neurotoxique (elles se fixent sur les cellules nerveuses et ne sont pas éliminées)
- sesquiterpéniques (atlantone...) sans aucun effet secondaire
Donc le bois de cèdre est sans danger alors que la menthe poivrée est à manier avec précaution.

Toutes les HE n'ont bien sur pas le même taux : menthe poivrée 25 % de cétones (menthone)
le romarin à camphre 30 %, et ne pas oublier la lavande aspic entre 10 et 20 %, et oui quand même !
Pour voir les composants d'une huile essentielle, il faut avoir accès à sa compo biochimique et tout les fournisseurs ne la donne avec l'huile.

                                                                                               Faites en bon usage

________________________________________________________________________________

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article