Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ysbaelle Le Blog !

Le blog d'une consommatrice qui cherche des solutions

Autopsie d'un filtre Brita

 
Si vous vous êtes posé la question sur le contenue d'un filtre Brita, alors cet article est pour vous. Je vais essayer de faire le point sur les infos que j'ai trouvé à ce sujet.
composition cartouche brita

Création : Septembre 2018 - Mise à jour  :

- J'ai trouvé un formidable article sur l'eau, tout ce qui touche à l'eau y est traité de manière simple à lire. C'est long à lire mais c'est super instructif ! C'est un dossier, il y a 13 chapitres :
 
différents types de pollution de l'eau

Les différents types de pollution de l'eau (source)

 
 
Mais qu'est-ce qu'il y a dans la cartouche Brita ?
J'ai réussi à ouvrir une cartouche usée pour voir comment c'était à l'intérieur :
composition cartouche maxtra brita
Pleins de minis billes (1mm), des blanches et des noirs.
 
La réponse de BRITA à cette question (source) :
 
"Les cartouches BRITA sont composées de charbon actif qui réduit le chlore et les pesticides, et de résine d’échangeuse d’ion qui réduit le calcaire et les métaux lourds.
 
Ø       Charbon actif 
Le charbon actif est utilisé dans le traitement de l'eau destinée à la consommation humaine depuis de nombreuses années. En Europe et aux Etats-Unis, la plupart des fournisseurs d'eau destinée à la consommation humaine utilisent le charbon actif pour absorber les résidus organiques et réduire la présence de chlore ou de dérivés chlorés dans l’eau.
Le charbon actif des cartouches BRITA est fait à partir d'écorces de noix de coco qui sont traitées selon un procédé en deux étapes :
 
- Les écorces de noix de coco sont carbonisées à une température comprise entre 200 et 300°C. Les composants volatiles et l'humidité résiduelle sont éliminés à cette étape.
 
- La substance carbonique intermédiaire est alors "activée" par le biais de vapeurs à une température comprise entre 900 et 1000°C. Le charbon actif obtenu offre ainsi une très forte capacité absorbante.
 
Le charbon actif utilisé dans les cartouches de marque BRITA est spécialement étudié pour le traitement de l'eau destinée à la consommation humaine.
Il est soumis à de stricts contrôles qualité, tant sur son lieu de production que dans les sites de fabrication BRITA. 
Outre l'examen des écorces de noix de coco, le charbon actif des cartouches BRITA est analysé afin de déceler la présence éventuelle de métaux lourds avant sa commercialisation. 
Les filtres BRITA, y compris les cartouches, sont par ailleurs évalués à l'une des Réglementations de protection des consommateurs et de sécurité sanitaire applicables dans le pays où ils sont commercialisés.
Les procédés de fabrication, les contrôles qualité et de nombreuses années d'utilisation par les industries des secteurs de l'eau, de la santé et de l'alimentation démontrent que le charbon actif peut être utilisé en toute sécurité.
 
Ø       Résines échangeuses d’ions 
Les résines échangeuses d'ions sont fabriquées selon un procédé synthétique. Elles peuvent absorber une certaine quantité d'ions de l'eau du robinet et restituer une quantité équivalente d'ions dans l'eau filtrée.
 
Les cartouches BRITA utilisent une des deux formes existantes de résines échangeuses d'ions: les résines échangeuses de cations. Elles ne rejettent pas dans l’eau filtrée des ions de sodium mais des ions d’hydrogène. En effet, elles remplacent des ions de magnésium, de calcium, de plomb, de cuivre ou d'aluminium chargés positivement par des ions d'hydrogène chargés positivement. Les filtres BRITA n’adoucissent donc pas complètement l’eau, ils ont pour effet un adoucissement partiel, la décarbonatation. Lors de la décarbonatation seule la dureté carbonatée est réduite, celle-là même qui peut causer l’altération des goûts des boissons et aliments et, est responsable de l’entartrage des appareils.
 
Les résines échangeuses d'ions des cartouches BRITA sont caractérisées par une faible acidité; elles n'éliminent que la dureté temporaire ainsi que les éventuels métaux lourds présents dans l'eau du robinet tels que le cuivre ou le plomb.
 
Les résines échangeuses d'ions ont une capacité limitée. Les cartouches ont atteint la fin de leur cycle d'utilisation lorsque tous les ions ont été libérés par la résine artificielle et qu'ils ont été remplacés par les ions de l'eau du robinet. Dans ce cas, de nouvelles cartouches BRITA doivent être installées dans les carafes.
 
Ø       Argent
Toutes nos cartouches filtrantes destinées à nos carafes BRITA sont composées d’une résine échangeuse d’ions et de charbon actif argenté, agréés par le Ministère de la Santé. L’argent a pour objet d’éviter la prolifération de bactéries. Ces bactéries sont des bactéries non pathogènes, c’est-à-dire ne présentant aucun risque pour la santé. De même, la présence d’argent dans l’eau filtrée ne présente aucun risque pour la santé, comme l’atteste de nombreuses études et analyses scientifiques. Il existe également une recommandation de l’Organisation Mondiale de la Santé sur un taux maximum d’argent dans l’eau que les filtres à eau BRITA respectent parfaitement. En effet, l’OMS a mené de nombreux tests cliniques sur des hommes. Tous ces tests confirment l’absence totale d’effet indésirable, sur une période de 70 ans, avec une concentration de 0.1 mg/litre d’eau. Or, les concentrations d’argent dans l’eau filtrée BRITA sont bien en dessous de ce taux de 0.1 mg/litre.
 
Rappelons par ailleurs que l’argent est également présent et de manière naturelle dans beaucoup d’aliments comme par exemple la viande, le poisson ou les champignons. L’apport d’argent par la nourriture journalière est souvent bien supérieur à l’apport par l’eau potable. Ceci explicite la teneur en argent des aliments suivants :
- eau filtrée BRITA 0.05 mg/litre
- viande 0.024 mg/kg
- poisson 11 mg/kg
- champignons 210 mg/kg "
 
 
Comment ne pas perdre les bénéfices de la filtration :
 
La réponse nous vient de l'agence national de sécurité sanitaire :
En résumé pour ne pas avoir une eau pire après qu'avant :
- Dans la mesure où grâce à la carafe vous n'avez plus de chlore dans l'eau, donc  l'eau devient fragile et ouverte aux contaminations (bactéries et autres joyeusetés) ! Elle est à consommer dans les 24h en étant dans le frigo.
- Changer la cartouche comme indiqué ! et TOUT nettoyer à chaque fois recto et verso !
--> Ne pas filtrer une eau qui n'est pas dit potable à la base, donc non à l'eau de pluie, du lac, du puits, de la rivière, ...
 
 
 
Les résultats d'une carafe filtrante BRITA :
J'en ai utilisé une pendant 25 ans, que se soit pour boire, pour cuisiner, et pour mes appareils ménagers (bouilloire + tout ce qui fonctionne à vapeur).
Donc oui, ça filtre le chlore, le gout n'est plus là. Et il ne reste plus beaucoup de calcaire dans l'eau après, je n'avais pas besoin de détartrer souvent mes appareils.
Tout ça c'est vérifiable pour une personne lambda, ça se sent et ça se voit, pour le reste on sait pas si ça fait quelque chose.
 
Comme je ne peux pas vous faire une analyse avec une bandelette car je n'ai plus de carafe Brita chez moi depuis que Berkey est arrivé, mais j'ai trouvé un document d'analyse de l'eau avant et après filtration avec Brita :
http://docplayer.fr/31159933-Analyses-de-l-eau-du-robinet-avant-et-apres-filtration-par-une-carafe-type-brita.html (C'est un TP, je ne sais pas de quand date ce document, ce n'est pas indiqué, mais en tout cas c'est pour les cartouches Maxtra)
En résumé :
limite quantité maximale
limite quantité maximale de certains éléments autorisés
 
La recommandation ---> Important ! il faut que l'eau reste toujours en contact avec la cartouche, car le charbon contenue dans celle-ci préserve de la croissance des bactéries, et ça en fait une zone sûr ! N'oubliez pas il n'y a plus de chlore pour faire ce travail, c'est le charbon qui le fait maintenant.
Donc ne laissez jamais un fond de carafe, remplissez pour que se soit toujours plein et que la cartouche baigne.
Les résultats :
---> La dureté de l'eau (le calcium et le magnésium = calcaire) : ça passe de 33,5° à 4,5° TH (il reste plus grand chose)
---> Le pH : ça passe de 7,29 à 6,03
---> Le chlore (ion chlorure) : ça passe 10,9 ml à 9,8 ml pour 1100 ml d'eau
---> Le TAC ( Le TAC (titre alcalimétrique complet) est la grandeur utilisée pour mesurer le taux d’hydroxydes, de carbonates et de bicarbonates d’une eau ) : ça passe de 29,2 à 14,2 
---> Test d'un polluant : le phénol : ça passe de 10,3 ml à 1,85 ml pour 1100 ml d'eau
-----> Pour un système de filtration simple comme ça, je trouve les résultats super bons, je ne m'attendais pas à aussi bien.
---> L'aluminium est filtré a 67% (source)
---> Et les nitrates dans tout ça ?  apparemment, d'après mes lectures ça ne les filtre pas !
 
Le relargage de certaines substances dans l'eau filtré :
- Les résines échangeuse d'ions : oui, là ça me dérange car je ne connais pas ce matériaux fabriqué chimiquement, ainsi que ces conséquences.
- Le charbon : ça ne me pose aucun problème, vue que j'en prends aussi de temps en temps en complément alimentaire.
ça doit être infime, car je n'ai jamais vue à l’œil de particules de charbon dans la carafe, une fois celle-ci rincé 3/4 fois au début.
SAUF que là il est relargué avec les contaminants qu'il a emprisonné !
- L'argent : ne me pose aucun problème ! vue que je prends de l'argent colloïdale régulièrement et que c'est un formidable remède. Voir toutes ces propriétés : https://www.argent-colloidal.info/Argent%20et%20sels%20d%20argent.htm 
 
Les résultats de QueChoisir :
Il me manque des infos pour vraiment apprécier les résultats de QueChoisir, et pour savoir si les piètres résultats sont issues d'une propreté, maintenance, changement cartouche, utilisation, non respecté OU si c'est issue de la cartouche en elle même  :
- L'âge de la cartouche ?
- Combien d'eau elle a filtré avant ?
- La propreté de la carafe ?
 
Pour infos :
1 millimètre = 1000 microns
1 micron = 1000 nanomètres
- La taille des champignons microscopiques et micro-organismes :
De 4 à 100 microns
- La taille des bactéries :
Largeur : De 0,1 à 4 microns.
Longueur : De 0,2 à 50 microns.
Il en existe 10 000 espèces de connu à ce jour. 
- La taille des virus :
De 10 à 400 nanomètres (0,01 à 0,4 microns)
---> Si on compte que sur la technologie pour pouvoir tout purifier -> la barre est haute, alors essayons d'avoir nous aussi une bonne hygiène. La technologie fait des progrès, mais nous aussi nous devons en faire.
 
Quelle eau pour notre corps ? :
Je fini par un article fort intéressant sur le sujet, pas toujours facile à lire, mais même si on comprends pas tout il y a toujours des infos à prendre :
 
 

 

Désaltérez vous bien  
____________________________
 
 
 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

crouzet 20/08/2019 13:01

l'argent est un metal lourd toxique a éviter

crouzet 20/08/2019 13:00

L'argent est un metal lourd , tellement toxique qu'il tue les bacteries d'ou son effet antisceptique , il faut l'eviter